Nabilla : « J’ai réduit mon train de vie, j’arrive à vivre avec 4000€ par mois »

Nabilla se livre sur sa célébrité soudaine mal gérée, sa dispute violente avec Thomas qui a dégénéré et qui la conduira d'ailleurs à être jugée le 19 Mai prochain pour l'avoir poignardé.

 

"En France, il y a ceux qui ont le droit et ceux qui n’ont pas le droit. Moi, je n’ai eu le droit qu’aux insultes. Quand on m’invitait à la télé, c’était pour ça, pour se foutre de ma gueule. Connasse, salope, pute… J’ai tout entendu. C’était violent, sexiste, intolérant. Je me prenais des insultes par de grosses personnalités comme Ruquier alors que je n’étais qu’une gamine…" explique la jeune femme.

 

En faisant référence à la prison, Nabilla explique que selon elle, cette expérience lui a permis de grandir : "Je me suis retrouvée en prison avec un savon Dove et un verre d'eau. Ça m'a fait beaucoup réfléchir, ça m'a ouverte aux autres."

 

Quant à son train de vie, elle explique : "Avant, j'avais besoin de douze paires de Louboutin. Maintenant j'arrive à vivre avec 4.000 euros par mois. C'est nettement suffisant. Avant j'en voulais toujours plus. (…) Maintenant, aller tous les deux jours chez le coiffeur me suffit. Je ne manque de rien, je n'ai besoin que de mon homme, d'amour, d'un joli appartement et de ma famille".

 

Nabilla donne également son avis sur la relation de François Hollande et Julie Gayet. Et elle donne même quelques conseils au Président : "Maintenant, il faut qu’il assume sa compagne. Car faire le buzz, c’est bien beau, mais on ne peut pas continuellement cacher sa femme comme une vulgaire amante." 

 

nabilla

Derniers Articles