Médecines douces : voici comment traiter l'acné... - Page 1/2

Acné : comment la traiter avec les médecines douces

Tous les adolescents la redoutent. Quoi ? L’acné ! Cette maladie de peau qui provoque des boutons et des points noirs disgracieux est généralement induite par les variations hormonales importantes à cet âge. Les femmes subissent également davantage les affres de l’acné. Mais rassurez-vous, cette maladie se traite relativement bien. Avant d’avoir recours à des traitements chimiques, de nombreuses médecines douces ont largement démontré leur efficacité en la matière. Tour d’horizon.

L’homéopathie

S’il y a une médecine naturelle qui donne de bons résultats sur l’acné, c’est bien l’ homéopathie. Les petits granulés homéopathiques s’imposent comme une réelle alternative à l’allopathie. Les homéopathes recommandent généralement d’associer des granulés de Thuya, de Kalium bromatum et d’Eugenia jambosa comme constitutifs du traitement de fond de l’acné. À cela, il est possible d’adjoindre un traitement plus spécifique à la nature de la maladie de peau et adapté à ses causes. Les granulés de Sepia seront ainsi préconisés chez les femmes dont l’acné s’aggrave au moment des menstruations, tandis que Silicea sera privilégié en cas d’acné enkystée. 

La phytothérapie

Pensée sauvage et bardane... Si vous souffrez d’acné, retenez bien ces deux noms de plantes, car elles pourront vous être très utiles. Grâce à leurs propriétés antimicrobiennes et antiseptiques, ces deux feuillues réduisent la production de sébum, et favorisent le drainage des toxines responsables de la formation des boutons. Principalement administrés sous la forme de gélules, ces deux remèdes naturels sont également disponibles en infusions, en ampoules ou autres décoctions. Si vous êtes à la recherche d’une plante capable de faciliter le processus de cicatrisation de l’épiderme, vous pouvez opter pour l’aloe vera, dont les vertus hydratantes sont reconnues.

Page 1 sur 2

Derniers Articles