Les scientifiques viennent enfin d'élucider le mystère du Triangle des Bermudes ! Et l'explication est très simple, au final...

Le Triangle des Bermudes, c’était l’un des derniers grands mystères non-résolus, pour lesquels aucune explication scientifique valable n’avait encore été trouvée, et accessoirement l’un des marronniers préférés de la presse. C’était, parce qu’il semblerait que les scientifiques aient enfin réussi à percer le secret de cette mystérieuse zone maritime !

 

Au large de Cuba et de la côte sud-ouest des États-Unis, il existerait un mystérieux endroit situé entre la Floride, les Bermudes et Porto-Rico. Le triangle formé par ces trois points, baptisé « Triangle des Bermudes » a fasciné et terrifié les foules pendant de longues années.

   

Journalistes, scientifiques, marins et aviateurs, des générations d’hommes et de femmes se sont penchés sur ce problème : des avions qui disparaissent mystérieusement des radars sans laisser de traces, des bateaux qui partent par le fond d’un coup, sans explication, comme évaporés… 
 

Bon nombre de théories plus ou moins fumeuses et farfelues ont déjà été avancées pour expliquer le phénomène.



Cela va de la conspiration politique à l’intervention d’extra-terrestres ou autres civilisations sous-marines perdues, en passant par le complot franc-maçon, les attaques de monstres marins, ou encore l’apparition de maelströms infernaux provoqués par la fureur du Démon.

 
 

L’explication avancée par les scientifiques est peut-être un peu moins sensationnelle, mais elle n’en est pas moins fascinante !


Elle met en scène un gaz, le méthane — le même que l’on retrouve dans les pets des vaches et dans le gaz naturel utilisé dans les filiales énergétiques. C’est sûr que c’est moins sexy que les histoires d’Atlantide et d’aliens… mais attendez de voir la suite.

 

Détail de l'épave du trou de la sorcière /Via Sciences et Avenir


Au fond quand on y réfléchit, la chose la plus bizarre et la plus intrigante à propos du Triangle des Bermudes, outre le nombre de disparitions, c'est bien le fait que les épaves retrouvées sont très souvent intactes : pas de trou dans la coque, pas une aile cassée, rien… 

En 2001, on avait ainsi découvert l’épave d’un chalutier à coque d’acier tout au fond de la mer. Tell un vaisseau fantôme, il était posé bien à plat sur le fond marin, au centre d’un immense cratère de 120 mètres et 3 mètres de profondeur, nommé le Trou de la sorcière.

 

Le bâtiment, long d’une vingtaine de mètres, semblait parfaitement intact, sans la moindre égratignure expliquant les raisons du naufrage. Plus étrange encore, il était posé droit sur sa quille, comme s’il avait d’un coup « arrêté de flotter » et qu’il était descendu tout droit, en tombant. Comme s’il avait été happé par une sorte de trou et que la mer s’était ensuite refermée sur lui !

 

Eh bien, vous allez rire… mais c’est exactement ce qu’il s’est passé.

 

En fait, on trouverait au fond de l’eau des pingos, d’énormes monticules  qui sont en réalité de gigantesques poches de gaz sous-marin. Ces poches sont comme des grosses bulles enfermées qui gonflent, gonflent jusqu’à exploser ! 

Et que se passe-t-il lorsque du gaz est subitement libéré dans un liquide ? 

Vous avez déjà ouvert une bouteille de champagne ? Eh oui : ça mousse.

   

@Dominique Galland


Lorsque cette mousse et ces bulles de gaz remontent d’un coup en direction de la surface, cela crée un trou dans la mer. 

Si les bateaux flottent, c’est parce que la masse liquide qu’ils déplacent est supérieure à leur propre masse, et ils sont donc portés par l’eau. Mais si l’eau est remplacée d’un coup par du gaz, le bateau ne flotte plus et il coule… D’un coup.

 

@Dominique Galland


Le navire qui a la malchance de se trouver au mauvais endroit et au mauvais moment s’enfonce brutalement, et la mer se referme sur lui. Il coule donc de manière verticale… Voilà pourquoi on a retrouvé des bateaux complètements intacts, posés au milieu d’un cratère sous-marin !

 

Pour les avions, les choses se passent presque de la même manière : la forte concentration subite de méthane remonte dans les airs et crée de fortes turbulences atmosphériques, au-dessus de la mer, qui perturbe la navigation des appareils.

Derniers Articles