Quand la fiction devient réalité : les premiers robots destinés au sexe devraient voir le jour dans une dizaine d'années environ

C’est un scénario digne d’un récit de science-fiction qui, apparemment, deviendra bientôt réalité… beaucoup plus tôt que ce que vous ne le pensez, en fait.

Selon ce rapport, d’ici 2025,  « Les partenaires sexuels robotiques seront devenus une chose courante ».  Oui, vous avez bien lu : les robots sexuels pourraient faire leur apparition sur le marché, dans une dizaine d’années seulement !

 

En fait, pour fonder ce rapport, de nombreux experts de tous domaines ont été interrogés sur la question. Plus de la moitié d’entre eux ont même répondu que, selon eux, « non seulement l’arrivée de ces objets allait se produire, mais que c’était une chose absolument inévitable compte tenu des avancées fulgurantes dans le domaine de la robotique et de l’intelligence artificielle » !

 

 

De la chaîne de production à votre chambre, ces robots auront une apparence très proche de celle des êtres humains en chair et en os. Ils bougeront de manière similaire à un authentique humain, auront une enveloppe externe qui sera semblable au toucher à de la vraie peau… Et il se pourrait même qu’ils soient dotés d’une intelligence artificielle qui leur permette de simuler et de reproduire des émotions humaines !

 

Cela peut nous sembler un brin angoissant à l’heure actuelle, ou en tout cas très bizarre. Pourtant, depuis des temps immémoriaux, l’être humain s’est servi d’objets divers pour satisfaire ses désirs sexuels comme en témoignent de nombreux vestiges de ces premiers « sextoys » retrouvés par des archéologues. 

Et on serait tentés de se dire que, si aujourd’hui des objets comme les vibromasseurs sont entrés dans les mœurs, alors pourquoi pas une machine plus complexe ?

 

Oui... Mais si ces nouveaux objets sexuels robotiques sont dotés de parole et de « sentiments », de véritables problèmes d’ordre moral pourraient bien surgir.  Et il y a fort à parier que cela suscitera bon nombre de polémiques dans quelques années !

 

Et si l’intelligence artificielle se développe au point qu’un utilisateur tombe amoureux de son robot ? Un robot doit-il disposer des mêmes droits qu’un humain, vis-à-vis du consentement sexuel ? Devra-t-on considérer l’usage de ces robots comme une forme de prostitution ? Pour l’heure, on n’y est pas encore car les réactions exprimées par les intelligences artificielles ne restent encore qu’une pâle copie des réactions émotionnelles humaines… Mais qui sait ce que réserve l'avenir ?

 

Il existe déjà aujourd’hui des poupées en silicone ultra-réalistes et articulées, telles que celles proposées par cette société japonaise. Cela reste cependant un principe similaire aux poupées gonflables, car elles restent des objets inanimés.

 

 

Ian Yeoman, chercheur à la Victoria University of Wellington, fait quant à lui le pronostic que l’on verra probablement un jour l’émergence de commerces ou d’hôtels dont le personnel sera entièrement robotisé,  avec des « prostituées » robotiques.

 

Là aussi, un nouveau problème se posera : L’émergence de ce type d’activité nous forcera-t-il à reconsidérer notre rapport avec la prostitution ? Certains pourraient y voir une évolution positive car cela règlerait le problème de l’exploitation sexuelle que peuvent subir certaines femmes au sein des réseaux proxénètes... Mais cela réglerait aussi le problème de la transmission de maladies sexuellement transmissibles.

 

En revanche, d’autres pourraient au contraire dénoncer un problème de concurrence déloyale qui menacerait les escort-girls et autres travailleurs du sexe...
 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Trouvez-vous cela effrayant, ou bien pensez-vous que cela puisse être au final une évolution positive ?

Derniers Articles