Les mordus de grammaire seraient des personnes pas trop sympathiques d'après une étude

En tout cas, mauvaise nouvelle pour les cancres, les fautes ne passent toujours pas. On connaît tous une personne vite irritée par les fautes de grammaire. Une erreur dans un mot, une coquille dans un texte, et ils se crispent…

 

Certains ne supportent pas de faire des fautes de grammaire ou d’en lire. Simple caprice de bon élève ou véritable anxiété ? Une étrange « phobie » ?

 

Source: buzzfil.net

 

 

Une expérience a été faite sur les gens ne supportent pas de faire des fautes de grammaire ou d'en lire. Un surmoi féroce, un tribunal intime qui ne tolère aucun écart avec la règle ». Tel un véritable problème, ils se mettent à lire et de se relire pour éviter les fautes dont elles disent avoir horreur.

Une étude faite, le mois de mars dernier suppose ce que nous avions déjà tant suspecté : les personnes obsédées par la grammaire ne sont pas aussi sympas que nous autres.

Pour réaliser cette analyse, les scientifiques Julie Boland et Robin Queen, de l'université du Michigan ont fait appel à 83 individus. Leur tâche consistait à lire des réponses d'e-mails pour une publicité sur la colocation, et ensuite d'octroyer des notes, à celui qui l'a rédigée.
Pour ce faire, trois types d'e-mails ont été utilisés pour cette étude : des e-mails sans erreurs, des e-mails contenant seulement des erreurs grammaticales, et des e-mails avec seulement des erreurs typographiques.

Après lecture d'e-mails, il fallait aussi faire passer aux individus, un exam de personnalité.

Les résultats sont précis


Selon, les conclusions de Mme Boland et M. Queen, les personnes sympa ont fait preuve de souplesse, en notant les fautes grammaticales, contrairement aux personnes moins sympa qui ont démontré être plus sensibles aux fautes de grammaire, du style et/est, mes/mais.

Une seconde étude publiée dans le journal PLOS ONE, a supposé qu'il y a une différence entre les deux groupes "car les personnes moins sympas sont beaucoup moins tolérantes face au non-respect des normes sociales, contrairement aux personnes sympa."

« L'introversion, l'extraversion et la prise de conscience sont également en corrélation avec la façon dont les fautes de grammaire sont perçues.»

L'étude révèle que, "les personnes extraverties ont tendance à ne pas trop s'attarder sur les fautes de frappe, qui en revanche pousseraient les personnes introverties à critiquer les gens qui font ce type d'erreurs. Une personne plus fastidieuse aura plus tendance à juger les autres sur le non-respect des normes sociales."

Selon le professeur de langue de l'université de New-York, Gregory Guy, ces découvertes ne doivent pas nous étonner, pour le moins du monde.

"Cette préférence au classique et à l'exactitude, et cette habitude de toujours considérer les choses inhabituelles comme un non-respect des normes sociales sont tous les jours confrontées à la réalité du langage, ce qui s'explique par une grande diversité des langues. J'ai donc supposé que les traits de personnalités seraient en corrélation avec notre façon de nous exprimer", a indiqué le professeur Guy.

Le professeur Guy a également confié que « la recherche de la concordance entre la personnalité et la façon de s'exprimer est un sujet relativement nouveau.

On peut considérer les caractéristiques psychologiques comme des indicateurs, par exemple lorsque quelqu'un s'adapte à un changement du langage, ou s'il refuse ce changement.»

En somme, qu'importe quel est votre dévouement pour la grammaire, l'erreur est humaine et nul n'est parfait, on fait tous des fautes.

Derniers Articles