Les bonnes raisons d’avoir des petits seins ! - Page 1/2

 

  1. Pouvoir enfin être regardée dans les yeux lorsqu’on nous parle
    Et ça même avec un débardeur, un décolleté, un maillot de bain. Voire même concentrer l'attention de ces messieurs sur d’autres parties toutes aussi sensuelles de notre corps. Oui les petits seins, ça n’attire pas tout de suite l’oeil des vieux (ou jeunes) pervers qui voient dans la poitrine abondante d’une femme la mère qu’ils aimeraient avoir. Ou qu’ils aimeraient se taper. Vous avez dit Oedipe ?
  2.  
  3. C’est vachement plus pratique pour faire de la corde à sauter
    Activité ô combien négligée, cantonnée aux cours d’école, ou aux cours de boxe. Avec des petits seins, rien ne vous empêche d’aller gaiement au boulot en sautillant, telle une petite antilope. Non non, le ridicule ne tue pas, c’est promis.
  4.  
  5. Tout ce qui est petit est mignon
    C'est vrai avec des arguments comme ça on peut dire n'importe quoi (tout ce qui est gros est beau). Et puis peut-être pas tout non plus, parce quand on voit le chiwawa de ma voisine, on se pose tout de même de sérieuses questions quant à la signification du mot «mignon».
  6.  
  7. Au fond des gros seins, c'est complètement inutile
    Il se dit que la taille du bonnet augmente avec l'histoire, mais ça ne sert à rien... Parce qu'on a inventé l'air bag par exemple, ou que la main des hommes elle ne grossit pas. Alors dormez sur vos deux oreilles, et même sur le ventre si vous voulez, puisque vous, vous le pouvez.
  8.  
  9. Ne pas être obligée de porter un soutien-gorge
    Même pour aller acheter du pain. Oui parce que bon, on peut dire ce qu’on veut, les gros seins, ça tombe toujours plus que les petits seins, même si on n’a pas encore l’âge de Mamie Paulette. Et ne pas porter de soutif, c’est un peu la liberté. Surtout pour aller chercher du pain.
  10.  
  11. Pouvoir se déguiser en mec facilement
    Qui n’a jamais rêvé de pouvoir débarquer à une soirée à thème en Superman, Cowboy, Harry Potter ou en Jean-Claude Duss ? Comment ça pas grand monde, bande de lâcheuses. Donc le jour où vous irez dans une soirée à thème, vous y repenserez et vous vous direz que c'est quand même vachement plus facile pour l'autre là avec les petits nichons. "L'autre", c'est moi.

 

Page 1 sur 2

Derniers Articles