Les 11 signes dégueu qui montrent que vous avez atteint le summum du confort dans votre vie de couple!

Lorsque nous débutons une relation amoureuse, nous essayons toujours de donner la meilleure version possible de nous-mêmes. Nous sommes toujours propres, nous faisons attention à la manière dont nous nous habillons, à ce que nous disons… Bref, nous faisons de notre mieux pour nous rapprocher et poser les bases de l’intimité. 

Fous que nous étions : rien ne favorise plus l’intimité qu’un pet accidentel ou des parties intimes mal rasées ! 

Rien de tel pour réaliser l’ampleur de l’amour  et du désir que vous éprouvez l’un pour l’autre que lorsque les relents putrides de son haleine matinale ne vous paraissent pas si répugnants que cela, ou que les kilos qu’il/elle a gagné ne vous font ni chaud ni froid. 

Nous sommes humains avant tout, et c’est un fait,  nous ne pouvons pas soutenir ce niveau de perfection que nous aspirons à atteindre au tout début de notre relation. Au bout d’un moment, toutes ces choses que nous avons tout fait pour garder cachées refont surface. Malgré tous nos efforts, elles ressortent — parfois littéralement. 

Voici les signes dégueu que vous avez atteint l’apogée du grand Amour : 

 

 

1. Vous ne vous sentez plus obligé de vous raser. 

Toute la beauté d’une relation dans laquelle on se sent vraiment à l’aise, c’est que vous ne vous rasez que si vous en avez envie, personne ne vous force. Il n’y a plus cette espèce de pression d’être irréprochable. 

Alors bien sûr, la plupart d’entre nous, nous nous rasons d’abord pour nous-mêmes, et pas pour le plaisir d’un homme, mais il faut bien avouer que les longs mois d’hiver ont de quoi nous décourager ! 

La dernière chose qu’une fille a envie de faire en plein hiver, c’est de passer du temps sous la douche à retirer méticuleusement les quelques poils qui peuvent lui tenir chaud aux jambes et autres endroits stratégiques.   

2. Vous pétez l’un en face de l’autre. 

Eh oui ! Sous cette croupe voluptueuse, se trouve également un orifice, qui permet entre autres d’évacuer les gaz et autres fermentations gastriques… 

Les filles en particulier aiment bien faire croire qu’elles ne flatulent jamais. Mais un beau soir, après un bon cassoulet ou bien une soirée romantique dans un restaurant indien, l’inévitable arrivera, le redoutable coup de grisou : vous verrez alors surgir de ce petit corps frêle et délicat, la plus formidable explosion de tous les temps….
Vous avez atteint un point de non-retour. Mais c’est aussi une nouvelle étape importante dans votre amour, à marquer d’une pierre blanche ! Car lorsque vous êtes vraiment à l’aise l’un avec l’autre, vous n’avez pas besoin de vous en cacher : c’est humain et naturel, voilà tout ! 

3. Vous parlez de caca sans problèmes. 

Ce n’est pas le sujet le plus romantique qui soit, certes. En général, ce genre de discussion est d’ordinaire réservé à votre docteur ou à votre maman, lorsqu’ils s’inquiètent de savoir si vous avez assez de fibres dans votre alimentation.  

Mais quand vous pouvez parler de cela sans gêne au sein de votre relation, cela signifie tout bonnement qu’un nouveau cap a été franchi, et que vous avez atteint un certain niveau de confort et de confiance mutuelle. 

4. Parler de menstruations est tout à fait acceptable. 

Parfois, c’est même nécessaire. Une fille souffre plus que les cinq jours pendant lesquels elle saigne. Elle peut devenir plus facilement irritée, plus impatiente… 

Peut-être qu’elle n’a pas envie d’avoir une relation sexuelle, peut-être que c’est le contraire. Peut-être que tout va sortir au moment où vous vous y attendiez le moins… Dans tous les cas, vous seriez bien obligés de parler de règles. Tant que ce n’est pas pour vous juger avec une phrase du style « T’as tes règles, ou quoi ? »…  

5. Vous urinez la porte ouverte. 

Quand vous êtes au milieu d’une conversation vitale, pourquoi s’arrêter juste parce que l’un d’entre vous a un besoin urgent de soulager sa vessie ? Il suffit de laisser la porte ouverte et de continuer comme si de rien n’était. Et quand vous vous apprêtez à prendre une douche ensemble, pas besoin de se cacher non plus.  

La première fois que vous le faite, vous allez peut-être demander à votre partenaire si vous pouvez, et il vous répondra sûrement un peu nerveusement, « Heu, ouais c’est bon. » 

Mais peu à peu, tout cela n’aura plus d’importance, et vous vous y habituez très vite. 

6. Vous pouvez aussi uriner aussi dans la douche… 

Bien sûr, si vous prenez une douche ensemble et que vous le faites, débrouillez-vous pour que ça aille directement dans le conduit d’évacuation… 

7. Cela vous importe peu qu’il/elle ait une haleine de chacal de bon matin. 

Intéressant, quand on pense à quel point les gens évitent de parler de cet aspect-là lorsqu’on passe la nuit en compagnie d’une autre personne : Le maquillage qui coule, les ronflements, la difficulté à trouver une position adéquate, les croûtes autour des yeux et la petite haleine du matin… 

Ah, cette haleine… 

Les miasmes fétides qui sortent de sa bouche lorsque votre partenaire se réveille, les yeux encore tout collés, pour vous embrasser. Après un certain temps, vous vous y habituez, et vous vous échangerez vos relents matinaux en vous embrassant langoureusement. Même si la personne avec laquelle vous partagez votre lit refoule particulièrement du goulot, au bout d’un moment, vous ne le sentirez même plus…  

8. Vous avez un nouveau hobby : éclater ses boutons et autres points noirs. 

C’est un plaisir un peu bizarre, mais il faut bien avouer qu’il n’y a rien de plus jouissif. Il y a derrière ce geste une promesse de purification, de nettoyage, un peu comme les babouins qui s’épouillent le poil.  

Lorsqu’on fait cela pour nous-même, on a un peu le sentiment de se libérer de cette saleté incrustée dans notre peau. Mais si votre partenaire se propose de le faire pour vous, cela veut dire qu’il accepte d’entrer en contact avec l’une des sécrétions les plus dégueulasses de votre corps, et que même cette chose-là est digne de son toucher et de son attention. Et ça, ça signifie beaucoup. 

9. Même si vous êtes malades, cela ne vous empêche pas de vous embrasser. 

Elle a chopé la crève. Il a le nez qui coule. Elle a les yeux rouges. On peut entendre les glaires remonter dans ses poumons quand il tousse. Elle vient de vomir. Quoi qu’il en soit, rien ne vous empêchera de vous embrasser, ni la peur des microbes, ni la morve qui dégouline de son nez. 

Peut-être que votre partenaire tentera de vous empêcher d’approcher, avec des choses comme « non mais je suis moche aujourd’hui, arrête », mais vous vous en fichez.  

Même avec le nez rouge et les yeux gonflés, votre amoureux(se) est tout aussi attirant(e) pour vous que s’il/elle était dans ses plus beaux habits.  

10. Ce n’est pas grave si vous prenez du poids. 

Dans ce monde ou nous sommes obsédés par l’image de notre corps, nous voulons tous être les plus fins et les plus musclés possible. Les hommes prennent des protéines, les femmes mangent des carottes, et on s’épuise dans les salles de sport. 

C’est bien au début, mais quand vous êtes dans une relation depuis un certain temps, la paresse a vite fait de s’installer. 

Peu à peu, on se rend compte de certains petits changements. Votre bras tient un peu différemment autour de sa taille, une petite brioche s’est formée au niveau du ventre quand vous le/la voyez nu(e)… Mais cela importe peu. Même si vous avez pris de l’embonpoint, vous vous aimez comme au premier jour, même avec des kilos en plus. 

11. Malgré tout ça, vous le/la trouvez toujours aussi sexy. 

Ce n’est pas juste une question de tolérer les choses dégueu. C’est aussi le fait de considérer que votre partenaire est toujours aussi attirant, peu importe le reste. 

Toutes ces choses n’empêchent pas votre cœur de battre, et votre désir d’être aussi ardent. C’est vrai : il y a à peine dix minutes, votre copain vous étouffe presque par l’intensité de ses pets, et maintenant vous êtes nus et prêts à régler vos comptes sous la couette. Comment est-ce possible ? 

Ça doit être ça, l’amour…

Derniers Articles