L'Enfer, découvert par la NASA ? Une révélation scientifique étonnante...

Toujours à la recherche d’une nouvelle planète habitable pour l’Homme, la NASA continue d’explorer l’espace. À défaut d’un eldorado pour l’Humanité, la NASA aurait découvert où se trouve… l’Enfer.


Pendant que nous continuons à dégrader notre chère planète Terre, de nombreux scientifiques tentent désespérément de trouver une planète similaire où il ferait bon vivre. Pour l’instant, il n’y a rien de bien accueillant qui s’annonce dans l’espace, et ce n’est pas cette dernière trouvaille qui va arranger les choses.

 


En effet, la NASA a mis le doigt sur une exo-planète (une planète en dehors de notre système solaire) appelée « Cancri 55 e », située dans la constellation du Cancer. En réalité, celle-ci a été découverte en 2004 et est considérée comme la « planète la plus mystérieuse » par les spécialistes de par sa composition. Elle est tout simplement la première exo-planète que l’on peut étudier grâce aux outils de la NASA, son transit ayant été effectué en 2011. Son atmosphère serait essentiellement composée de cyanure d’hydrogène, connue pour être utilisé aux États-Unis comme méthode d’exécution de la peine de mort et également pour son utilisation répandue par les Nazis dans leurs camps d’extermination.

 

NASA


Autant dire que l’atmosphère de cette exo-planète n’est pas vraiment faite pour nous. De plus, elle est recouverte essentiellement de rivières de laves, composées de dioxyde de carbone et de monoxyde de carbone. Selon une étude franco-américaine parue dans le « Astrophysical Journal Letters » en 2012, la planète serait même constituée de graphite en surface et de diamant à l’intérieur. En sachant que « Cancri 55 e » a un rayon deux fois plus grand que la Terre, on comprend pourquoi elle fascine autant.


La particularité de cet exo-planète est qu’elle adopte une rotation synchrone. C’est-à-dire qu’elle tourne sur elle-même à la même vitesse qu’elle tourne autour de son soleil, l’étoile Cancri 55 A, dont elle est 60 fois plus proche que nous sommes vis-à-vis du Soleil. En ce sens, « Cancri 55 e » possède une moitié en constante ébullition, où la chaleur est estimée à plus de 2000 degrés Celsius tandis que l’autre moitié est constamment plongée dans le noir et donc jamais visible.

 

NASA


Avec son apparence digne des entrailles de l’enfer, avec toutes ces rivières de lave et son atmosphère mortelle pour l’Homme, elle se rapproche beaucoup de l’idée de ce qu’on se fait de l’Enfer.


Incroyable cette découverte, n’est-ce pas ?

Derniers Articles