Le fibrome utérin est une tumeur bénigne très courante... - Page 1/3

Le fibrome utérin, une tumeur non cancéreuse fréquente

Le fibrome utérin est une tumeur bénigne très courante : près de la moitié des femmes de plus de 40 ans en auraient. Ce n'est toutefois qu'une estimation : les fibromes utérins ne déclenchant aucun symptôme la plupart du temps, il est impossible de savoir exactement combien de femmes en sont touchées... Le point sur cette tumeur non cancéreuse et sur ses rares complications.

Le fibrome utérin : qu'est-ce que c'est ?
Les fibromes ou fibromyomes utérins sont des tumeurs non cancéreuses se formant dans 70% des cas en plein cœur de la couche musculaire de la paroi utérine : on parle de fibromes intramuraux ou interstitiels. Un fibrome qui naît près de la surface de la paroi externe de l'utérus et se développe dans la paroi abdominale s'appelle plutôt un fibrome sous-séreux. Plus rares, les fibromes sous-muqueux ou endocavitaires se développent juste en dessous de la muqueuse recouvrant la paroi interne de l'utérus. Les causes exactes de la formation des fibromes sont encore mal connues : elles regrouperaient à la fois des facteurs environnementaux, génétiques et hormonaux. Les œstrogènes favoriseraient notamment la croissance des fibromes.

Quelles sont les personnes à risque ?
Dans la grande majorité des cas, les fibromes utérins se forment entre l'âge de 30 et 50 ans. Toutes les femmes peuvent être touchées, mais vous avez plus de risques d'en avoir :

  • si vous avez eu vos premières règles avant l'âge de 12 ans,
  • s'il existe des antécédents familiaux de fibromes utérins (ex.: votre mère, une de vos tantes),
  • si vous êtes en état d'obésité,
  • si vous n'avez jamais eu d'enfant,
  • si vous êtes infertile,
  • si vous êtes enceinte (les bouleversements hormonaux de la grossesse favorisent la formation des fibromes).

À en croire les statistiques, vous avez aussi nettement plus de risques de développer des fibromes utérins si vous avez la peau noire. La cause du phénomène est assez mystérieuse : cela pourrait être lié à un déficit en vitamine D, due à une exposition solaire insuffisante dans les régions peu ensoleillées. 

Page 1 sur 3

Derniers Articles