Le cancer de l’ovaire... - Page 1/2

Le cancer de l’ovaire : une maladie silencieuse

Le cancer de l’ovaire est le 5e cancer féminin après celui du sein, du côlon, de l’utérus et de l’estomac. Il est difficile à détecter, ce qui en fait un cancer que l’on soigne souvent à un stade avancé. Le point sur cette maladie qui concerne chaque année 4 000 femmes en France.

Qu’est-ce qu’un cancer de l’ovaire ?

Les ovaires sont des glandes sexuelles féminines situées dans la cavité abdominale, de part et d’autre de l’utérus. Entre la puberté et la ménopause, ils servent à produire des hormones féminines ainsi qu’un ovule tous les mois.

Il n’existe pas un cancer de l’ovaire mais des cancers de l’ovaire. L’ovaire étant une glande constituée de plusieurs tissus, chacun peut donner naissance à une tumeur cancéreuse. Il existe donc plusieurs cancers de l’ovaire. 10 à 15% des cancers de l'ovaire sont dus à des facteurs génétiques. Ce sont surtout les femmes de plus de 45 qui sont concernées.

On distingue 4 stades dans le cancer de l’ovaire :
- Stade 1 : le cancer est limité à 1 ou 2 ovaires
- Le cancer a atteint d’autres organes proches de l’ovaire comme l’utérus, les trompes de Fallope…
- Stade 3 : le cancer s’est étendu à d’autres endroits de l’abdomen ou aux ganglions lymphatiques.
- Stade 4 : le cancer s’est propagé
Certaines femmes sont également atteintes de « tumeurs frontières », des formes intermédiaires entre cancer et tumeurs qui représentent 10 à 15% des tumeurs de l’ovaire.

Page 1 sur 2

Derniers Articles