Le burn-out maternel...le cri d'alarme de mères épuisées ! - Page 1/4

Burn out maternel

Si la maternité peut être véritablement épanouissante, il arrive aussi, hélas, qu'elle entraîne un profond surmenage. Ce genre de cas n'est pas si rare : le nombre de femmes touchées par le burn-out maternel, aussi appelé "épuisement maternel", est même de plus en plus élevé en France. Gros plan sur ce phénomène et ses symptômes.

À QUEL STADE PEUT-ON PARLER DE BURN-OUT MATERNEL ?

Toutes les mamans le savent : élever un enfant ne va pas sans une certaine dose de stress, de doute et de fatigue… Mais quand on commence à parler de burn-out, c'est que le problème est bien plus grave qu'une simple fatigue ou une déprime passagère. Vous avez d'ailleurs déjà sûrement entendu ce terme utilisé dans le monde du travail : dans ce cas, vous savez que le burn-out professionnel peut plonger les employés dans un état de profonde dépression.

C'est globalement le même principe pour les mamans touchées par le burn-out maternel : complément épuisées moralement et physiquement, elles sombrent dans un état dépressif chronique pouvant conduire, dans les cas les plus graves, à des suicides ou des actes violents envers leur enfant.

Page 1 sur 4

Derniers Articles