La Twinfloat : une éolienne made in France... et flottante ! - Page 1/2

Il y a quelques semaines nous vous présentions les panneaux solaires flottants, cette géniale invention d’une petite PME française qui cartonne au Japon ! Eh bien voilà que le savoir-faire hexagonal brille de nouveau à l’international avec, cette fois, l’invention d’éoliennes… flottantes (eh oui, encore) !

Faciles à monter, pas chères et sans impact visuel, ce système baptisé Twinfloat serait, cerise sur le gâteau, plus performant que toutes les éoliennes existantes ! La Chine et ses 1,3 milliards d’habitants lorgnent déjà dessus. Explications.

Crédit photo : Nenuphar

Crédit photo : Nenuphar

La Twinfloat a été créée par Nenuphar, une PME qui emploie quarante personne à Lille et à Aix-en-Provence. Pour être complet et précis, il s’agit en fait d’une « éolienne offshore flottante contrarotative à axe verticale » : elle est équipée de deux pales à axe vertical tournant chacune dans un sens opposé.

Mais, pour se faire une meilleure idée de la bête, le mieux est de regarder ces images de présentation :

Les avantages d’une telle machine sont innombrables. En voici quelque-uns.

Vu qu’elle flotte, la Twinfloat peut-être construite à quai et emmenée ensuite au large grâce à son flotteur. Ça n’a l’air de rien mais, du coup, c’est beaucoup moins cher à construire qu’une éolienne offshore traditionnelle.

Vu qu’elle flotte, on peut aussi l’emmener loin, très loin, là où personne ne la verra et, surtout, là où les vents soufflent le plus fort. Tandis qu’une éolienne offshore classique, elle, ne peut physiquement pas être installée dans une zone profonde de plus de 50m…

Combinés à la performance de ses turbines, ces deux caractéristiques essentielles permettront à cette invention de produire 1 MW d’électricité pour un prix situé entre 110 et 130 euros contre 170 euros pour du offshore traditionnel. Près de 60 euros de moins !

Page 1 sur 2

Derniers Articles