La photo de ce soldat canadien embrassant son conjoint émeut le web et vous allez vite comprendre pourquoi

C’est la photo qui fait parler. Ce soldat canadien qui embrasse son conjoint à son retour au pays a ému toute la toile. Instant magique !


« Je suis sans mot. J’étais parti depuis 255 jours, donc je me sens bien. » Ces quelques sobres mots ont été prononcés par le Matelot-chef Francis Legaré, officier de la Marine royale canadienne.


En mission à bord du NCSM Winnipeg pendant huit mois, dans les Caraïbes et dans l’océan Pacifique, le Matelot-chef et ses 250 camarades sont revenus au bercail le 23 février dernier au port de Victoria (Colombie-Britannique, sud-ouest du Canada).

 

Une tradition remise au goût du jour


A leur arrivée, Francis Legaré, tiré au sort, a eu le privilège d’honorer une tradition de la Marine royale canadienne. Une tradition qui consiste pour le marin choisi de poser en premier les pieds sur la terre ferme et d’embrasser ses proches. Face à une foule enthousiaste et des médias aux premières loges, il est donc allé embrasser son conjoint Corey Vautour.


Ce baiser public est considéré comme historique car il s’agit bien de la première fois où l’on peut voir un soldat afficher ouvertement son homosexualité. Un baiser historique qui permet à la Marine royale canadienne de se faire un bon coup de publicité sur la diversité dans ses rangs.


Un beau coup de pub pour l’armée canadienne

 

 

Relayée sur son compte Twitter, la photo a été réutilisée par le ministère de la Défense et les Forces armées canadiennes pour promouvoir la tolérance envers l’homosexualité : « Les Forces accueillent des candidats de tous les sexes, de toutes les religions, de toutes les ethnies et de toutes les orientations sexuelles. Tous les militaires travaillent ensemble en équipe et les Forces ne tolèrent aucune forme de discrimination. »


Un coup de publicité bienvenu à l’heure où la tolérance au sein de l’armée reste assez obscure. En 2012, sur le site dailyxtra, un article relayait plusieurs témoignages de soldats canadiens se heurtant à l’homophobie dans l’armée. Des signes d’intolérance considérés comme une « partie immergée de l’iceberg »…


Seulement voilà, il semblerait bien que le gouvernement canadien poursuive cette voie de la diversité et de la tolérance, notamment envers l’homosexualité. En juillet prochain, la Gay Pride prévue à Toronto devrait voir la participation de Justin Trudeau, le premier ministre canadien. Ce serait une première pour un chef de gouvernement canadien. Symbolique !
 

Découvrez la vidéo de ce baiser historique :


Derniers Articles