La marque de sous-vêtements Aerie arrête de retoucher ses mannequins avec Photoshop... et voit ses ventes augmenter ! - Page 1/2

La marque de lingerie Aerie (American Apparel) a décidé de bannir les retouches Photoshop de son catalogue. Enfin, du vrai, des corps réels ! 

Depuis 2 ans, la marque suit son nouveau credo : à quoi bon retoucher ce qui est déjà beau ? Les mannequins qu’elle emploie sont 100 % naturelles, 100 % vraies, 100 % belles. Aerie collabore avec les femmes, de tous types. Il n’y a pas discrimination de courbes dans un sens ou dans l’autre, ni d’origine. La beauté est de rigueur, et sous toutes ses formes.


@Aerie

 

Oui, certains visages et certaines fesses ne sont pas totalement lisses. Oui, le ventre peut avoir des plis quand on se penche. Oui, les femmes sont parfois sexy, parfois complexées, leurs corps parfois bruts, parfois musclés, parfois ridés, parfois avec une poitrine généreuse, parfois non… car après tout, les femmes sont des êtres humains.


@Aerie

 

Leur campagne The real you is sexy (le vrai toi est sexy, en français) est claire : 

"Chère Aerie Girls, 
Nous pensons qu’est arrivée l’heure du changement. Nous pensons qu’il est temps de devenir "vraies’’ et de se "sentir vraies". Nous voulons que toutes les filles s’aiment de l’intérieur comme à l’extérieur. Ce qui veut dire : nous ne retoucherons plus nos mannequins et nous n’embaucherons plus de top- modèles aux corps irréels. 
Pourquoi ? Car il n’y a aucune raison que l’on retouche la beauté. Nous pensons que la vraie femme est sexy. 
XOXO 
Aerie" (la marque de lingerie signée American Eagle) 

Et cette initiative s’avère lucrative. En effet, Aerie a vu ses ventes augmenter de 20 % depuis 2014, selon le site Mashable.


@Aerie

 

La cible de la marque est majoritairement des jeunes filles qui ont entre 15 et 21 ans. Cette tranche d’âge est la plus sujette aux diktats de la beauté imposée par les medias. En pleine recherche identitaire, ces jeunes filles se construisent selon leur rapport à l’autre. Mais quand l’autre est fictif, la répercussion peut être négative sur l’image qu’elles peuvent avoir de leur corps. 

De plus en plus de personnalités influentes, actrices, mannequins, marques, etc., dénoncent les travers et l’influence néfaste de la publicité de mode sur le rapport aux corps des femmes, à l’image des projets « Curves », Real Women Real Body, la campagne « Expose », #ImNoAngel, Swim Suits for All, etc.


@Aerie

Page 1 sur 2

Derniers Articles