La boite Alyl Sécurité cartonne dans le marché de l'emploi, elle n'engage que des chômeurs !

 

Pour ce faire cette entreprise spécialisée dans la sécurité compte quinze personnes en CDI et toutes ont été recrutées selon ces critères ! Et n’allons pas croire qu’il s’agit d’une entreprise d’insertion subventionnée par l’État. Même pas : Alyl Sécurité, œuvre pour la réduction du taux de chômage, cette boite juge nécessaire de recruter des personnes que d’autres jugent comme des cas désespérés. L’entreprise met en avant une stratégie délibérée et pose un acte militant !
Dans un pays où le taux de chômage est fixé à 4 millions de personnes. Le patron d’Alyl Sécurité, Anicet Mbida, refuse catégoriquement de débaucher quelqu’un qui a déjà un emploi. Pour lui, c’est avant tout une question de bon sens ! Et évidemment, sa boite cartonne.


Anicet Mbida, à la main heureuse, son entreprise connaît un essor fulgurant, il ne regrette pas d'avoir posé cet acte. Prochainement, il compte se déployer dans diverses villes, en principe son compteur devra afficher 130 salariés dans les 2 prochaines années.

 

 


Pour étoffer ses effectifs, Alyl Sécurité a une belle méthode et très simple de procéder au recrutement. Chaque nouvel employé est choisi collectivement, en collaboration avec le personnel déjà disponible. Anicet Mbida estime n’avoir que des gens compétents sous son aile, et il consulte tout le monde avant de statuer sur une candidature.
Ainsi, le candidat retenu reçoit une formation selon sa tâche. Il faut dire qu’Alyl Sécurité consacre 10% de son revenu pour la formation de son personne

 

 

Le bon sens est la chose la mieux partagée au monde, quelle belle preuve citoyenne  que de vouloir réduire le taux de chômage dans son pays.

Derniers Articles