Jalousie : comment en sortir ? - Page 1/3

 

Ça veut dire quoi « être jaloux » ?

 

Pour Bernard Geberowicz, psychiatre et thérapeute familial, « la jalousie est à la fois un sentiment et une émotion. C’est un mélange de plusieurs ingrédients : l’anxiété (la peur de perdre la personne), la colère, le manque de confiance en soi, la peur de l’abandon. »

 

L’expression de la jalousie peut être plus ou moins intense, elle peut parfois être exprimée de façon violente. Dans la jalousie excessive il peut y avoir une dimension de possession, on en vient à souhaiter posséder l’autre, qui passe alors du statut de personne à celui d’objet.

 

Pour le psychiatre, « il y a une jalousie « normale » : on tient à l’autre, on ne souhaite pas qu’il aille voir ailleurs, ça peut être un signe d’attachement dans la relation amoureuse. » Il suffit dans ce cas-là d’exprimer ce que l’on a pu ressentir dans telle ou telle situation désagréable, et l’autre doit être à l’écoute et rassurer.

 

Quand ça devient excessif par contre, il est important de mettre des limites, de bien expliquer quelles sont les frontières de l’intimité à ne pas dépasser. Cela peut être ne pas accepter que l’autre regarde dans son portable, lise ses mails, cela dépend des personnes. 

 

Pour Bernard Geberowicz, surveiller constamment son conjoint, comme fouiller dans son téléphone est un cercle vicieux, c’est un raisonnement à l’envers : « je connais la conclusion, c’est que tu vas me tromper, et je cherche à créer le cheminement pour y arriver ». Vous en avez « la conviction profonde, et rien ne peut vous détourner de cette croyance ». Là, ce n’est plus de l’ordre de la réassurance mais de la justification. C’est sans fin, rien ne peut rassurer l’autre suffisamment. Mauvaise idée donc de laisser constamment son portable à disposition de l’autre, ça ne l’aidera pas… Lorsque il y a une surveillance comme ça, on est dans une relation infantilisante, non équilibrée, et on ne peut pas s’épanouir dans ce contexte.

 

La jalousie excessive se manifeste aussi quand on demande à l’autre de restreindre ses contacts : « tu ne vas plus voir tes amis, tu ne sors plus sans moi… » Il y a également un problème lorsque il y a une dévalorisation de l’autre, comme lorsqu’on explique que c’est le comportement de l’autre qui pousse à être jaloux.

 

Cela devient toxique quand la jalousie est un sujet de conversation récurent au sein du couple, ressasser est néfaste pour la relation.

 

« Ce peut être cependant un « petit jeu » au sein du couple, mais il faut qu’il y ait des règles, et on n’y joue pas en permanence. De temps en temps, c’est normal d’attendre de l’autre qu’il nous rassure. », explique le spécialiste.

  

Page 1 sur 3

Derniers Articles