Il obtien une peine de deux mois de prison pour avoir interrompu un viol

À paris, lors d'une soirée en discothèque qui avait eu lieu en mars 2013, un père de famille de 36 ans, Arnaud Gonnet, avait donné une bonne leçon à un jeune fêtard nommé Emeric qui tentait d'agresser sexuellement sur une banquette une de ses amies qui s'était endormie.

 

L'agresseur sexuel a été sévèrement battu et il a décidé d'aller porter plainte contre Arnaud pour coups et blessures.

 

Source: buzzfil.net

 

 

Le 21 novembre 2014, le tribunal correctionnel de Paris rend son jugement, Arnaud a pris une peine de 2 mois de prison avec sursis et 4 mois pour l'agresseur pour les attouchements sexuels commis sur la jeune femme. Mais l’avocat d’Arnaud, Vincent de la Morandière,explique que si son client n'était pas intervenu, il y aurait sûrement eu un risque pénal pour non-assistance à personne en danger.


"Le message des magistrats est donc de dire qu’il valait mieux laisser faire l’agression. À une époque où l’on reproche aux passants de ne pas intervenir lorsqu’ils sont témoins de scènes de violence,c’est un jugement incompréhensible mais surtout dangereux."

 

 

Derniers Articles