Viré à cause de ses flatulences

Ils ne pouvaient plus le sentir. Richard Clem a décidé d’attaquer son patron en justice, car il estime avoir subi un licenciement abusif. 

Il avait en effet été renvoyé à cause de ses… flatulences intempestives, qui auraient gêné le travail dans l’entreprise. «Nous ne pouvions plus accueillir de clients à cause des odeurs persistantes», s’est justifié l’employeur au moment de le licencier l’an dernier. 

 

Sauf que Richard Clem, un habitant du New Jersey âgé de 70 ans, estime n’être en rien responsable de la situation. Gravement obèse, il avait subi une opération chirurgicale en 2010, ce qui lui avait permis de perdre depuis une cinquantaine de kilos. 

 

Mais depuis deux ans, l’homme était devenu incapable de gérer ses «gaz extrêmes» et souffrait de diarrhées incontrôlables.

 Accompagné de sa femme, qui travaillait aussi dans l’entreprise et qui a démissionné en signe de solidarité, l’homme a donc déposé des documents prouvant sa bonne foi au tribunal le mois dernier. Il espère ainsi être réintégré dans ses fonctions ou obtenir une compensation financière.

 

Derniers Articles