Des sœurs ont agressés sexuellement un homme et l'ont forcé à boire leur urine

Somerset, Wisconsin, dans le cadre d'une nuit d'esclavage et de torture. Deux soeurs qui ont agressés sexuellement un homme dans leur maison ont été prisent en garde à vue par les autorités. Valerie Bartkey, 24 ans et Amanda Johnson, 17 ans, sont les deux présumées responsables des actes ignobles qui ont eu lieu cette nuit.

 

Selon la victime de 18 ans, il s'est présenté à la résidence des soeurs dans Somerset et a été frappé à coups de pied par les filles à son arrivée, et ce qui a probablement commencé par une nuit de plaisir semble avoir terminée comme étant une scène d'un film d'horreur.

 

Des sœurs ont agressés sexuellement un homme et l&ont forcé à boire leur urine

 

Jeune homme forcé de se soumettre à des femmes


Après que le jeune homme ai été battu, les soeurs lui ont apportés une boisson en lui disant que c'était de la limonade, mais après avoir pris une gorgée, il s'est rendu compte que cela était de l'urine venant de ses agresseurs. À ce stade, il a été forcé par les sœurs à se déshabiller et à avoir des rapports avec elles. Il a refusé ce qui a alimenté la colère des deux soeurs les obligeant à tournée la soirée encore plus horrible.

 

La peur et l'incertitude avaient faite place sur le visage de la victime, l'une des sœurs est venu en avant avec une paire de pinces. Elle serra son pénis et a commencé à tourner la paire de pinces, et la pauvre victime hurlant de douleur. Il a dit aux autorités que c'était la chose la plus douloureuse qu'il ait jamais connu. Toujours pris dans la paire de pinces, l'autre soeur a commencé à le menacer avec une ceinture. Le sentiment d'impuissance pure que l'homme a dû ressentir tout en étant littéralement tenus en esclavage par la paire de "pinces", a probablement causé des dommages psychologiques durables beaucoup plus important que la douleur ressentie lors de cette nuit fatidique.

 

Quelle serait la raison pour laquelle deux jeunes filles et apparemment inoffensifs pourraient succomber à un tel comportement atroce? Le côté sombre de la nature humaine peut donc facilement prendre la relève, en faisant émerger un monstre dans la chaleur d'avoir le pouvoir sur l'autre. Un motif n'a jamais été expliqué par les autorités au sujet de l'incident.

 

Événements effrayants se déroulent avec la fille dans la chambre suivante


Une autre couche inquiétante a ajouter à l'histoire selon les rapports, il a été dit par la victime que la fille de 4 ans de Bartkey était dans la pièce voisine en train de pleurer. Plus tard dans le mois, Johnson aurait appelé la victime en le menaçant et en disant qu'elle allait dire à la police qu'il fumait de la marijuana.

 

Les deux femmes ont été accusés de crime au second degré. Elles sont désormais en prison face à une peine maximale de 25 ans pour leurs crimes vicieux.

 

Derniers Articles