Des robes magnifiques, confectionner avec des frites, du vin et du chocolat, le résultat est génial ! - Page 1/7

 

@EdgarArtis


Edgar Artis n’a plus rien à prouver : c’est un grand artiste. Ce jeune styliste, d’origine arménienne, a déjà fait beaucoup parler de lui en réalisant des robes 3D en ajoutant des fleurs, des petits cailloux ou encore du tissu à partir de modèles préalablement dessinés. Désormais, il utilise… de la nourriture. 

Depuis quelque temps, on voit fleurir, sur le compte Instagram du jeune homme, des dessins minutieusement pensés et étudiés, des découpages à couper le souffle, avec des robes à partir… de frites, de chocolat fondu, on encore… de dentifrice ! Un spectacle visuel dont on ne sort pas indemne, et qui nous donnerait presque des idées, tant qu’à faire ! 

Du brocoli, du vin ou encore du soda, du liquide comme du solide… il y en a pour tout le monde et pour tous les goûts ! Mais comment Edgar Artis parvient-il à ses fins, avec des aliments si différents, parfois plus difficiles à prendre en main ? 

Le jeune artiste affirme qu’il lui faut en moyenne « de une à quatre heures » pour réaliser une telle œuvre. Tout dépend effectivement de la structure alimentaire : parfois, c’est plus compliqué qu’il n’y paraît. Et puis, parfois, il est particulièrement difficile de résister à la tentation du grignotage : « je mange tout en créant, mais pas après. Après, les robes sont terminées ! ». 

Vous pouvez retrouver l’ensemble du travail de l’artiste sur Instagram, mais aussi sur sa page Facebook
 

Page 1 sur 7

Derniers Articles