Des millions de vies sauvées aux quatre coins du monde grâce à cette paille « LifeStraw », elle rend l'eau sale...potable ! - Page 1/3

 

En 2013, un rapport publié par l’OMS affirmait que 2,4 milliards d’humains n’y avaient pas accès. Une situation accablante qui cause la mort d’un enfant toutes les 21 secondes de diarrhées dues à la pollution de l’eau. Mais l’invention de l’entreprise suisse Vestergaard, pourrait changer la donne. En effet, cette société a conçu une paille, baptisée « LifeStraw », capable de transformer n’importe quelle eau, en eau potable. Une trouvaille qui pourrait bien être révolutionnaire. Explications. 


@eartheasy


Depuis toujours, la consommation d’eau non potable est un énorme problème pour les pays en voie de développement. Cette dernière influence la dispersion de maladies mortelles comme le choléra, la dysenterie ou encore la typhoïde. Certaines zones du globe sont touchées par ce véritable fléau, comme le Moyen-Orient et l’Afrique. Mais l’invention de l’entreprise Suisse Vestergaard pourrait mettre enfin un terme à tout cela. 
 

Comment cela fonctionne ?


Le procédé est simple mais personne jusque-là n’avait réussi à le mettre au point. La grosse paille en plastique s’utilise comme une paille, tout ce qu’il y a de plus standard. Un système de filtres par fibres creuses particulièrement efficace s’occupe de purifier n’importe quelle eau (boueuse par exemple, ndlr) de ses bactéries et autres microbes. Un moyen révolutionnaire et rapide afin de permettre aux populations concernées d’éviter la contamination. 

La paille « LifeStraw » est conçue pour filtrer la consommation d’eau d’une personne pendant un an, soit 700 litres. Après cette période, les filtres sont bouchés et il n’est plus possible d’aspirer l’eau. Il faut donc changer la paille. Les résultats des tests effectués sont très satisfaisants, puisqu’elle permet d’éliminer la totalité des bactéries et 99% des virus. Autre énorme avantage, son poids (56 g) et sa taille (25 cm x 2,9 cm), qui font de cette paille un objet facilement transportable. Elle est donc d’autant plus rapide à distribuer en cas d’épidémie ou de situation de crise sanitaire. 

 

Page 1 sur 3

Derniers Articles