Découvrez comment cet homme a survécu pendant 438 jours en mer sans rien !

438 jours, soit une année et 73 jours à survire perdu dans l'océan!

Le 18 novembre 2012, sans se soucier du mauvais temps, Salvador Alvarenga d'El Salvador (sur les côtes mexicaines) est parti en mer avec son jeune acolyte, Ezequiel Cordoba. C'est uniquement en janvier 2014 que le pêcheur de 36 ans touche enfin la terre ferme sur une île à plus de dix mille kilomètres de chez lui.

Ce héros a survécu plus d'UN AN sur l'océan à la dérive

Une aventure insolite que celle de ce pêcheur mexiicain

Source photo: huffingtonpost.fr

Les deux hommes étaient en train de pêcher un banc de poissons lorsque la tempête a éclaté. Alors que le jeune coéquipier était pétrifié, Salvador a lutté toute la nuit pour tenter de ramener son bateau à la maison, bataillant contre des vagues de plus de trois mètres. 

A 25 kilomètres des côtes, le moteur a lâché. La radio aussi est tombée en panne. Le pêcheur a même sauvé son compagnon, emporté par une vague. En revanche, ils ont perdu toutes leurs provisions en eau et en nourriture. 

Lorsque la tempête a atteint son point culminant, les pêcheurs ont été obligés de se séparer de leur prise afin d'alléger le bateau. 

La tempête a duré 16 jours, pendant lesquels ils ont dérivé à plus de 400 kilomètres des côtes, ce qui était bien au-delà du périmètre de recherche des secours mexicains. 

Simple pêcheur de 36 ans, Salvador Alvarenga ne se doutait pas de cette aventure

Source photo: http://anonhq.com/

Pour survivre, ils n'avaient rien d'autre qu'un couteau de pêcheur. Ils ont donc du inventer une technique afin de se nourrir par la pêche : tout en regardant s'il n'y avait pas de requins, Salvador plongeait un bras dans la mer et attendait que les poissons viennent nager autour de celui-ci. C'est comme ça qu'il attrapait le premier poisson venu. 

Afin de s'hydrater un minimum, ils buvaient quotidiennement leur urine et parfois le sang des tortues, s'ils réussissaient à en attraper. Salvador a même avoué qu'ils s'était nourrit de ses propres ongles et de bouts de sa barbe qu'il trempait dans l'océan. Et afin de survivre à la chaleur du soleil, ils s'abritait dans le "freezer" destiné à stocker les poissons pêchés. 

Cordoba est malheureusement devenu dépressif, il refusait de se nourrir. Il est mort au bout de quatre mois. Emu, Salvador déclare :

Tout d'abord, je lui ai nettoyé les pieds. Ses habits étaient utiles, alors je lui ai pris son short et son sweat-shirt. [...] En le glissant dans l'eau, je me suis évanoui.

Afin de ne pas succomber au suicide, le pêcheur s'est alors inventé une vie. Une vie pendant laquelle il témoigne avoir halluciné du meilleur repas et de la meilleure relation sexuelle qu'il ait jamais eu. 

L&histoire incroyable de Salvador Alvarenga

Source photo: reaganpluscats.com

Arrivé au 438ème jour, Salvador a enfin accosté sur l'île d'Ebon Atoll (au large de l'Australie). C'est un couple, Emi et Russel, qui l'a accueilli chez lui. Par la suite, la police est venue chercher le pêcheur et l'a ramené chez lui.

A cause de son régime alimentaire, les médecins lui ont diagnostiqué une anémie, ainsi qu'un foie en triste état (plein de parasites). Une fois rétabli, Salvador n'a pas perdu de temps pour traverser le Mexique et laisser un message à la mère de Cordoba, Ana Rosa. 

Les journalistes sont avides de connaître cette histoire incroyable

Source photo: nydailynews.com

Aujourd'hui on ne peut qu'applaudir cet exploit et cette force mentale et physique dont à fait preuve ce pêcheur mexicain de 36 ans.

 

J'ai souffert de la famine, d'une extrême solitude et je ne me suis pas suicidé. Vous n'avez qu'une vie, alors appréciez-là !

 

Derniers Articles