Contre les médicaments trop chers, Médecins du Monde publie une campagne choc... boycottée par les diffuseurs !

Pour dénoncer le coût exhaustif des médicaments et de l’accès aux soins, l’ONG Médecins du Monde a voulu lancer une campagne d’affichages bien explicite… Seulement, l’ARPP en a décidé autrement.


Normalement, ces affiches auraient dû se retrouver dans les rues, dans les stations de métro ou les bus. Mais l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) en a décidé autrement. En effet, l’ONG Médecins du Monde a réalisé une campagne d’affichage pour dénoncer le coût astronomique des médicaments et de l’accès aux soins. Une énorme critique explicite de l’industrie pharmaceutique qui n’a pas plus à tout le monde visiblement…

 

Médecins du Monde


La campagne, intitulée « Le Prix de la Vie » devait débuter ce lundi 13 juin, mais l’ARPP a décidé de la bloquer car elle aurait pu nuire aux laboratoires pharmaceutiques selon elle. Ainsi, de nombreux diffuseurs n’ont pas voulu prendre le risque de relayer cette campagne, qui se retrouve finalement sur la toile et que vous pouvez découvrir.

 

Médecins du Monde


On y voit quelques affiches avec des messages ironiques sur le prix exorbitant de certains médicaments, notamment pour l’hépatite C, le mélanome ou la leucémie.

 

Médecins du Monde


En temps normal, Médecins du Monde traite directement avec Médiatransports, spécialisé dans l’affichage publicitaire dans les transports. Seulement voilà, cette fois-ci, la société s’est référée à l’ARPP qui a souligné que la campagne faisait référence à des maladies graves qui pourraient être perçues comme choquantes par le public. De plus, elle pointe du doigt des allégations chiffrées qui ne sont pas « sourcées ».

 

Médecins du Monde


Selon Médecins du Monde, les prix des médicaments sont fixés selon la capacité maximale des États à payer cet accès au traitement. Ainsi, plus un pays est riche, plus le prix du médicament sera élevé. En ce sens, l’ONG a également lancé une pétition destinée au gouvernement afin de permettre l’accès de tous aux traitements.

Derniers Articles