Ce que nos mains révèlent de notre santé... - Page 1/2

Ce que nos mains disent de notre santé

Lorsque les spécialistes se penchent sur nos mains, ils peuvent y découvrir des pistes de diagnostic inattendues. N’hésitons pas à les leur montrer en cas de signes inhabituels.

Décrypter les taches et les stries sur les ongles

Non, les taches blanches sur les ongles, ne sont pas provoquées par une déficience en calcium, comme on le croit souvent. En réalité, ces taches sont dues à des microtraumatismes, un soin des cuticules trop agressif par exemple. En revanche une nette décoloration des ongles peut être signe d’une anémie ou d’une maladie hépatique.

S’ils virent au bleuté, il faut aussi consulter. Il y a peut-être un problème vasculaire ou cardiaquesous-jacent. Même chose en cas de stries ou nervures longitudinales. Certes, ces « rides » ne sont pas rares sur des ongles qui n’ont plus 20 ans, mais surtout si elles sont sombres ou perlées, elles peuvent révéler un dysfonctionnement cardio-vasculaire ou hépatique. Mais aussi une hypothyroïdie, un diabète… Mieux vaut donc montrer patte blanche à son médecin.

Mains moites : et si c’était la thyroïde ?

Il est normal d’avoir les mains moites en cas de grosse chaleur ou de fièvre. Cela aide à assurer la thermorégulation du corps. Reste que chez certains, à la moindre émotion, les glandes sudoripares des paumes s’emballent. Cette hyperhidrose palmaire, concernerait d’après un sondage Sofres jusqu’à 20 % des Français et se manifesterait, dans plus de 75 % des cas, plusieurs fois par mois ou même par semaine. Et pour cause, le fait de transpirer des mains est, en soi, générateur de stress, ce qui déclenche un véritable cercle vicieux.

Mais parfois, l’origine de ce trouble n’est pas qu’émotionnel, il est à rechercher dans un dérèglement de la thyroïde. Lorsque celle-ci est en surchauffe, l’organisme se met à fonctionner à plein régime, ce qui se traduit, entre autre, par l’accélération du rythme cardiaque et une hypersudation. En France, on estime qu’entre 1 à 4 % de la population souffre d’hyperthyroïdie, avec une nette prépondérance féminine (8 femmes pour 1 homme), le plus souvent sous une forme légère, dont le seul symptôme apparent peut être… des mains moites.

'

Page 1 sur 2

Derniers Articles