Ce footballeur invente une molécule qui pourrait bien sauver la planète !

Qui aurait cru qu'un joueur de footballeur serait à la tête d'une entreprise biochimique ?

Le français Mathieu Flamini est déjà riche, puisqu'il est footballeur professionnel et milieu de terrain à Arsenal. Mais il pourrait bientôt devenir le joueur de foot le plus riche du monde ! Comment est-ce possible ?

Mathieu Flamini a récemment avoué au journal SunSport qu'il serait le créateur d'une entreprise de bioénergie :GF Biochemical. Le joueur aurait caché ce secret pendant sept ans à sa famille, ses amis et ses coéquipiers d'Arsenal. 

C'est en 2008, lorsqu'il était encore joueur au Milan AC, en série A, que l'idée lui est venue. C'est alors qu'il a rencontré son futur-associé (et ami), Pasquale Granata, diplômé en économie avec qui il a toujours voulu collaborer.

 

Pendant sept ans, je n'ai rien dit à personne. Lorsque j'ai déménagé à Milan en 2008, j'ai rencontré Pasquale Granata, qui est devenu un ami proche. Nous avions toujours voulu travailler ensemble.

 

Aujourd'hui, son usine située à Caserte (ville en Italie) compte 80 salariés et son entreprise a permis la création de près de 400 emplois.

Footballeur mais écolo

Flamini et son partenaire qui pose devant l&enseigne de leur entreprise

Source photo: thesun.co.uk

Mathieu Flamini déclare dans son interview qu'il a toujours été très impliqué pour l'environnement : 

 

J'ai toujours été proche de la nature et impliqué dans les problèmes liés à l'environnement ainsi que le réchauffement climatique.

 

Mais que fait son entreprise au juste ? Elle fabrique de l'acide lévulinique en quantités industrielles !

Ce composé organique pourrait faire du jeune footballeur le sauveur de la planète. En effet, l'acide lévulinique peut servir à la fabrication de biocarburant, de cosmétique, voire de produit pharmaceutique. Et ainsi remplacer le pétrole !

Une révolution ?

Entreprise de Flamini

Source photo: thesun.co.uk

Monter cette entreprise lui a coûté des millions et lui a pris des années de recherches et de tentatives vaines. Mais ça y est, ça marche ! Le marché du secteur de l'acide lévulinique est estimé à près de 28 milliards de dollars ! 

Fier de sa réussite, il déclare : "Nous devions adapter la technologie de laboratoire à l'échelle industrielle, chose qui n'était pas facile."

Bon présage pour les innovations futures ? A défaut d'avoir un Ballon d'or un jour, on peut être fier de Mathieu Flamini, qui est en passe d'améliorer le futur de notre planète. 

 

Derniers Articles