Campagne : Voici une mise en scène ludique pour dénoncer le viol et expliquer le consentement... - Page 1/3

Dans le but de sensibiliser sur le thème du consentement, la campagne « Project Consent » (« Projet Consentement » en français) a délivré plusieurs vidéos ludiques avec nos organes génitaux, personnifiés tels des personnages de cartoons.


Si la « culture du viol » est encore trop ancrée en France, il reste de l’espoir pour éduquer intelligemment les personnes qui ont encore un problème à faire la distinction entre « l’agression sexuelle » et une « relation consentie ».


Le « Projet Consentement », une initiative étudiante


Sara Li, une étudiante de 19 ans de l’Université du Kansas, a fondé une association à but non lucratif intitulé « Project Consent » (ndlr : « Projet Consentement »). Comme son nom l’indique, l’association a pour objectif de sensibiliser la population sur l’importance du consentement dans une relation affective.


« Mon objectif était d’attirer l’attention sur les agressions sexuelles d’une manière pouvant alimenter autant les discussions que la prise d’action. Mon souhait est d’éduquer la population sur la prédominance de la culture du viol et je veux le faire d’une façon qui permettra aux gens de s’engager avec nous de manière informée. » a-t-elle expliqué au Huffington Post.


Pour ce faire, une campagne virale fut lancée la semaine dernière avec trois vidéos de 20 secondes mettant en scène certains de nos organes les plus concernés par le sujet : un pénis, un vagin, un sein, une paire de fesse et une main. Ces cinq « personnages » apparaissent dans ces mini-clips illustrant des scènes du quotidien : danser, rire et siffler.

Page 1 sur 3

Derniers Articles