Au Brésil, le premier parc d'attractions dédié à l'érotisme va bientôt ouvrir... Êtes-vous prêts à découvrir ErotikaLand ?

Pour booster une économie en berne tout en sortant des sentiers battus, un parc d’attractions dédié à l’érotisme, sobrement baptisé ErotikaLand, va ouvrir ses portes en 2018, au Brésil.


Le projet est bien en passe de se concrétiser grâce à l’initiative osée d’un homme d’affaires brésilien, Mauro Morata, président de la compagnie Soft Love (spécialisée dans les produits cosmétiques érotiques).


À deux heures de route de Sao Paulo, dans l’Etat du Piracicaba, un gigantesque parc d’attractions érotique devrait voir le jour en 2018 et proposera aux touristes un grand nombre d’espaces tournant autour de l’univers du sexe et de l’amour. Un peu comme à l'image de ce parc Coréen complètement fou, réservé aux adultes.

 

Soft Love


À ce jour, la création de ce parc fait grandement débat au Brésil, majoritairement d’obédience catholique. En effet, on craint notamment que ce parc devienne un nouveau lieu de débauche et donne une mauvaise réputation à la région.


Cependant, aux détracteurs qui craignent que la région devienne une nouvelle capitale du sexe, Mauro Morata tient à assurer que toute relation sexuelle sera formellement interdite au sein du parc : « Ce ne sera pas un endroit pour les bonnes sœurs mais ce n’est pas comme si on essayait de recréer Sodome et Gomorrhe. »


En réalité, l’acte sexuel sera sûrement la seule attraction qui ne sera pas au programme des festivités. Sinon, à côté de ça, il sera possible de faire des autos tamponneuses dans des wagons-pénis, de se donner une petite frayeur dans un train-fantôme érotique, d’aller se reposer à la piscine spécialement nudiste ou encore passer un moment au cinéma en sept dimensions sur des sièges vibrants. On pourra également se nourrir des petits snacks aphrodisiaques et se faire un bouillon de culture en visitant le musée de l’érotisme.

 

Soft Love


Ensuite, si des clients veulent redonner vie à leur libido et souhaitent passer à l’étape supérieure, des complexes hôteliers sont prévus aux abords du parc dans lesquels ils pourraient s’adonner aux plaisirs de la chair dans l’intimité. En plus de cela, les employés du parc devront encourager les clients au port du préservatif. Le but étant d’adopter une approche saine vis-à-vis du sexe.


L’existence de ce parc permettra à la région de booster le tourisme, et de créer pas moins de 250 emplois ; ce qui redonnera un peu de viagra à son économie.


Surprenant comme parc d’attractions, n’est-ce pas ?

Derniers Articles