10 astuces «lowcost» pour faire des photographies comme un pro. Le coup du sac plastique, c'est juste excellent !

Faire une photo, c'est facile. Faire une bonne photo, c'est nettement plus dur ! Aujourd'hui, tout le monde ou presque fait des photos : cette pratique s'est démocratisée à l'extrême, tout un chacun possède un compte sur Instagram, et il devient difficile de créer des images vraiment nouvelles et différentes.

Si vous faites parties de ceux qui s'intéressent vraiment à la photo en tant qu'art, félicitations. Mais si vous vous lancez tout juste, vous devez savoir une chose : le monde de la photographie est absolument passionnant, cette passion vous procurera très certainement une joie profonde, mais il s'agit aussi d'un véritable gouffre financier. Une fois que l'on a franchi le cap et que l'on a fait l'acquisition d'un reflex, il faut aussi différents objectifs et accessoires pour obtenir des effets bien spécifiques...

Par chance, avec un peu d'astuce, on peut se débrouiller pour obtenir de magnifiques effets sans forcément devoir se ruiner. Voici 10 astuces "lowcost" pour faire des photographies comme un pro.


 

1. Réalisez de splendides photographies aux couleurs abstraites

Vous pouvez créer un effet génial qui déforme l’image et les couleurs de manière un peu psychédélique : pour cela, il suffit d’étaler un peu de Vaseline, de paraffine, ou un autre type de crème grasse, sur les bords de l’objectif. La graisse disperse et réfracte la lumière, ce qui crée une nébuleuse de couleurs, qui donnent un côté surnaturel et onirique à vos clichés. 
     
Pour un appareil numérique, vous pouvez étaler précautionneusement un petit peu de produit sur le cristal, à l’aide d’un coton-tige. Avec un reflex, ne mettez jamais directement la crème sur l’objectif : utilisez un filtre protecteur, ou un papier film transparent pour recouvrir l’objectif. Rendez-vous ici pour voir quelques exemples de photos prises avec cette astuce, c’est assez bluffant ! 


 

2. Réalisez un « bokeh » avec des formes spéciales

Un Bokeh, en photographie, c’est un flou artistique d’arrière-plan, réalisé avec une faible profondeur de champ. On l’utilise généralement pour mettre en évidence un sujet ou un personnage, qui est net tandis que l’arrière-plan est flou. Normalement, les lumières situées en arrière-plan prennent la forme de taches circulaires, comme vous pouvez le voir dans l’exemple ci-dessous...
Cependant, vous pouvez leur faire prendre la forme que vous souhaitez grâce à une simple astuce ! Il suffit d’une bande de carton noir découpée, avec laquelle on réalise une sorte d’anneau de la taille de notre objectif, puis que l’on recouvre d’un cercle de carton de même taille comme pour faire une sorte de cache. 
  
Puis, on peut découper la forme que l’on souhaite au centre du cache. Laissez parler votre imagination ! Il suffira ensuite de placer le cache sur l’objectif, et de réaliser la photo en déplaçant la focale de manière à obtenir un flou de profondeur de champ… Et voilà ce que ça donne : 
                    
Joli, simple à faire, et garanti sans Photoshop ! 


 

3. Réaliser un pare-soleil photo bon marché (mais tout aussi efficace)

Le pare-soleil est un élément indispensable de la photographie en plein air, pour éviter les reflets du soleil sur la lentille (ce qu’on appelle l’effet lens-flare). 

Si vous avez oublié votre pare-soleil à la maison, ou tout simplement que vous souhaitez économiser et que vous ne pouvez pas investir dans cet accessoire, vous pouvez en réaliser un simplement en prenant un verre en carton, type verre à café jetable. Bien sûr, ça fait moins « pro », mais l’important c’est que ça soit efficace… Non ? 


 

4. Illuminer votre modèle avec un "snoot" artisanal


Le snoot, ou cône spot, est un accessoire qui prend la forme d’un tube et qui s’ajuste sur un flash portatif ou sur un spot de studio, afin de diriger la lumière sur un sujet. 

Cet accessoire utilisé par les photographes professionnels a un prix plutôt élevé, et il n’est pas forcément à la portée des bourses de tout le monde… Mais ne vous en faites pas, vous pouvez aussi en fabriquer un très facilement chez vous !
Avec une simple boîte de chips type Pringles, dont on aura découpé le fond, on peut obtenir un très bon effet. Les parois métallisées de la boîte réfléchissent la lumière, et avec un peu de scotch on peut le fixer à un flash portatif sans aucun souci ! 


 

5. Fabriquer un flash annulaire

Le flash annulaire est un accessoire incontournable pour réaliser un portrait en plan rapproché : la lumière est diffusée de telle sorte que l’on voit moins les défauts de la peau, et le visage est éclairé de tous les côtés de manière égale. 

Pour fabriquer un flash annulaire, il vous faut un bol plastique transparent avec un couvercle (type soupe asiatique à emporter), un rouleau de carton de la taille de votre objectif, une boîte de céréales, et beaucoup de papier-alu !
Réalisez un trou circulaire au milieu du bol en plastique, de la taille de l’objectif. Puis, faites le même trou dans le couvercle. Ils doivent pouvoir être alignés et le rouleau de carton doit pouvoir être glissé dedans et traverser de part en part le récipient fermé. 

Puis, réalisez un trou sur un des côtés du récipient pour pouvoir y connecter le flash. Avec du carton recouvert de papier d’aluminium, réalisez une sorte de périscope qui réfléchira la lumière à l’intérieur. 
Il n’y a plus qu’à recouvrir tout l’intérieur du bol de papier aluminium, et à refermer le couvercle. Vous photographierez à travers le tube en carton, tout en branchant votre flash sur le « périscope ». Et c’est prêt ! 


 

6. Une table lumineuse… Avec une feuille blanche et une fenêtre

Vous pouvez réaliser de très beaux clichés, simplement en utilisant la lumière du jour à travers une feuille de papier. 

Il suffit de coller la feuille sur une vitre bien exposée à la lumière, et à l’utiliser comme fond. Cela crée une lumière blanche mais très tamisée, et suivant la lumière extérieure on peut avoir différents effets très intéressants. À vous de faire vos expériences ! 


 

7. Créez un filtre pour faire des photos artistiques avec une poche plastique transparente

Il suffit d’enrober un peu notre objectif avec un sac plastique transparent pour créer des reflets et un effet nébuleux… C’est autre chose que les filtres Instagram, pas vrai ? 

À la différence de l’aspect soyeux et velouté apporté par la Vaseline, ce système-là permet d’apporter des reflets colorés et des jeux de lumière et de transparence. Cela fonctionne particulièrement bien dans des ambiances aux couleurs vives, avec beaucoup de lumières… Il faut juste expérimenter, vous pourriez avoir de belles surprises ! 


 

8. Obtenez un flash indirect, grâce à une carte de visite

En réfractant la lumière d’un flash de manière indirecte, on obtient une lumière beaucoup plus diffuse, douce et uniforme, semblable à un éclairage naturel. On évite ainsi de « brûler » la photo avec une lumière directe trop puissante. En studio, la plupart des photographes utilisent des parapluies spéciaux, mais si vous n’en avez pas vous pouvez toujours vous adapter…

On peut rediriger simplement la lumière du flash vers le plafond grâce à une carte de visite placée à un angle de 45° devant le flash. 


 

9. Diffusez la lumière de votre flash

Une autre astuce pour éviter de gâcher une photo avec un flash trop puissant et trop direct consiste à diffuser la lumière du flash. Pour cela, il suffit de placer un mouchoir ou n’importe quoi de plus ou moins transparent devant le flash. 

L’idée, c’est d’atténuer la lumière du flash de manière à ce que la lumière se réfracte un peu partout au lieu d’atteindre directement sa cible (comme un abat-jour). De cette manière, vous évitez d’aplatir complètement les surfaces et d’avoir des images trop blanches… 


 

10. Fabriquez votre propre objectif macro / zoom ultrapuissant avec un rouleau de papier toilette ou une boîte de chips Pringles

La macro, c’est l’art de prendre en photo des choses très petites ou des tout petits détails, de façon très rapprochée. C’est une façon de photographier très intéressante et passionnante, et avec un peu de pratique on peut réaliser de très beaux clichés ! 

Seul problème : il faut un équipement bien spécifique, et en général, le coût de cet équipement est plutôt élevé ! Alors pour vous lancer dans cette discipline, avant d’investir dans du matériel coûteux, vous pouvez faire vos premiers pas en macro avec cette simple astuce. On ne va pas se mentir : la qualité du rendu n’atteindra jamais celle que vous obtiendrez avec un équipement adapté (sinon, ça ne se vendrait pas aussi cher !) mais c’est un bon moyen de s’entraîner et d’essuyer les plâtres, en faisant tout de même de jolies photos. 

Vous aurez besoin de votre objectif ou téléobjectif principal, d’un cache d’appareil photo (que vous allez sacrifier), de scotch d’isolation, et d’un rouleau de papier toilette vide (ou boîte de Pringles). 

Tout d’abord, en faisant très attention, vous allez découper le cache objectif en son centre, en laissant juste le bord. Puis, collez l’anneau ainsi obtenu à un tube de carton (le rouleau de papier toilette, ou la boîte de Pringles que vous aurez découpée à cet effet). Maintenez le tout en place avec du scotch isolant. Vous pouvez recouvrir tout le carton de scotch isolant ou encore le peindre en noir : ça ne sert à rien, mais ça fait plus joli et ça fait un peu plus « pro » ! 

Puis, placez l’objectif à l’autre extrémité, mais attention : installez-le à l’envers. De cette manière, la lentille agira comme une loupe très puissante. Fixez l’objectif de manière à ce qu’il tienne bien en place. 

Gardez à l’esprit que l’objectif sera séparé de l’appareil par le tube en carton : Vous devrez donc faire tous les réglages manuellement. Ceci dit, le rendu reste très bon et vous serez surpris de la puissance et de la netteté de ce dispositif maison !

 

Il n'y a plus qu'à se lancer... Et à expérimenter !

Derniers Articles